Panser un cheval ? Pourquoi ? Quand ? Avec quoi ? Comment faire ?

Le pansage

 

On appelle pansage l’action de toiletter un cheval . Dans cette page, nous allons voir pourquoi il est nécessaire de panser un cheval, quand panser, quels matériels il faut utiliser, à quoi ils servent et comment les utiliser .

 

 

 

Pourquoi panser ?

« Un bon pansage vaut une demi ration de grain » !!! (expression à ne pas prendre au pied de la lettre tout de même !)  Mais elle montre bien l’importance du pansage et tout le bien que cela procure au cheval .

     Beaucoup pensent que le pansage se résume à « faire beau » le cheval, à rendre son aspect plus séduisant . Toutefois, bien que ce ne soit pas tout à fait faux, il serait idiot de croire que c’est la seule raisons car il existe bien d’autres raisons de panser un cheval . En effet, c’est déjà votre premier contact, un moment pour créer des liens d’amitié avec lui ! Le cheval aime que tu le panses : ça le masse, et donc le détend . De plus, si tu poses la selle sur un cheval sale et couvert de boue, ce n’est d’une part pas confortable, d’autre part, cela risque de le blesser ! Au pansage aussi, tu retires toutes sortes de parasites comme les poux : tu enlèves les cellules mortes et la boue dont ils ont besoin pour se nourrir, ainsi que tous ses œufs ! Les poux ne resteront pas bien longtemps sur un cheval propre ! Enfin, c’est un etrès bonne occasion pour vérifier que le cheval ne présente aucune blessure éventuelle !!!

     Tant de bonnes raisons pour panser un cheval ! Tu ne vas tout de même pas passer à côté d’un bon moment pour toi et pour le cheval ?

 

Quand panser ?

     Panser un cheval est nécessaire et indispensable avant et après le travail ! Si tu n’as pas le temps de panser un cheval avant ou après le travail, ne le montes pas ! Avant le travail, cela sert à rendre ton cheval présentable et à lui éviter de se sentir mal, de le gêner ! Après le travail, tu sèche la sueur !!! Mais tu peux tout aussi bien panser un cheval sans pour autant le monter ! Le cheval appréciera énormément …

 

Quels matériels utiliser ?

     Il existe une multitude d’objets de pansage de différentes fonctions . Je n’en cite que les essentielles :

-         le cure-pied 

Le cure-pied sert à nettoyer le dessous du sabot du cheval, c’est à dire dégager les lacunes . Par la même occasion, on nettoie la sole en s’assurant qu’il n’y a pas de bleime (poche de sang due à un choc) ni de blessure par « clou de rue » (perforation accidentelle de la corne), on s’assure que les fers ne sont pas usés et qu’ils tiennent bien et on vérifie l’état de la corne, s’assure que le pied n’est pas blessé et qu’il est froid .

Les cures-pied les plus utilisés sont en métal et en brosse .

 

-         l’étrille

L’étrille sert à décrotter les parties charnues (où il n’y a pas d’os) du cheval . Les étrilles les plus utilisées sont en plastiquer ou l’étrille finlandaise, mais si tu n’arrives pas à faire partir la crasse utilises-en une en fer (mais plus doucement) .

 

-         le bouchon

Le bouchon (ou brosse dure) se passe en général après l’étrille . Il nettoie l’ensemble des poils .

 

-         la brosse douce

La brosse douce s’utilise après le bouchon . Elle extirpe les poussières sous les poils .

 

-         l’éponge humide

L’éponge lave les sueurs et les saletés .

-         l’époussette

L’époussette ressemble à un chiffon et est généralement en linon . Elle lustre les poils .

-         le peigne

Le peigne est en plastique ou en fer et il sert à désépaissir et à lisser la crinière, le toupet et la queue .

 

 

Comment les utiliser ? Dans quel ordre ?

     Un pansage commence toujours par le curage des pieds . Il est essentiel de bien connaître les différentes parties d’un pied . On cure les pieds avant et après le travail . Munis-toi d’un cure pied . Puis, prends le pied du cheval en commençant par un antérieur pour commencer . Pour cela, place-toi au niveau de l’épaule du cheval, en direction de l’arrière du cheval, passe la main le long du membre du cheval ; si le cheval ne donne pas son pied, dis « pied » d’un ton ferme ; s’il ne le donne toujours pas, appuies-toi sur son épaule de façon à ce que son poids du corps passe sur l’autre membre . Maintenant que tu tiens son pieds, retire la paille, la terre et toutes les saletés qui se trouvent sous le sabot . Dégage la fourchette, les lacunes et la sole et assure-toi qu’il n’y a pas de cailloux coincés et qu’il n’y a pas de blessures .

     Puis, nettoies le corps en commençant par l’étrille . Brosse circulairement dans le sens inverse des aiguilles d’une montre . La poussière apparaît ? Passe au bouchon ! Frotte énergiquement dans le sens du poil . Tu peux l’utiliser partout sauf sur la tête . Puis avec la brosse douce, frotte dans le sens inverse du poil, puis dans le sens du poil et enlèves la poussière en la passant sur l’étrille . Tu peux la passer partout en faisant attention sur la tête .

     Puis finis avec l’éponge : pour cela humidifie-la puis lave dans l’ordre les coins des yeux, les naseaux, la bouche, le haut de la queue et le sexe .

     Tu peux utiliser le peigne particulièrement lorsque tu prépares ton cheval à un concours .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×